BD-Malik

MALIK

Malik, de son vrai nom William Taï, est né à Paris le 2 janvier 1948, mais ses origines sont eurasiennes et... belge par grand-mère.

Il passe les premières années de sa vie en Indochine avant d’émigrer vers la Belgique et vivre son enfance à Bruxelles avec le rêve de devenir boxeur professionnel. Il fréquente l’établissement scolaire des Jésuites à Bruxelles avant de rejoindre l’Académie des Beaux-Arts qu’il fréquente durant une dizaine d’années.

Tintin lui entrouvre une porte en publiant Minuset (scénario de J.-M. Brouyère) avant de s’installer, en 1970, chez Spirou en commençant, comme beaucoup d’autres, à collaborer aux Belles Histoires de l’Oncle Paul avant d’avoir sa propre série dès 1971, Archie Cash, dont 15 tomes seront publiés, le dernier datant de 1988.
 
Il conçoit également le diptyque Blue Bird. Aux éditions des Archers, il réalise Johnny Paraguay, de 1983 à 1985, puis Chiwana, une série partiellement pré-publiée dans Spirou (deux recueils en 1984 et 1985. À partir de 1989, il adapte Les Colonnes du ciel d’après Bernard Clavel, aux éditions Lefrancq, Malik mène parallèlement une carrière d’illustrateur humoristique. Pour Spirou, dès 1977, sur son propre scénario, puis sur un texte de Bom, il dessine Big Joe et en 1982 La Raque à mal. Après quelques gags du Plombier puis de La vie secrète des poubelles, il anime Cupidon avec Raoul Cauvin de 1988 à 2013.

Après quelques autres travaux d’illustration et de collaboration, il s’associe en 1996 avec l’humoriste Stéphane Steeman le temps d’une histoire intitulée Gertrude au pays des Belges.